La Lettre d’Arboriculture 100 – June 2021

La Lettre d’Arboriculture 100 – June 2021

Bonjour à toutes et tous d’années ! J’espère qu’elle continuera son chemin
Il ya 4 ans et 19 numéros de La Lettre, mon premier édito commençait ainsi :
Un coup de téléphone à Florence (qui gère et administre notre revue).

  • Salut Florence, c’est Laurent. Dis-moi l’édito de la lettre de l’arbo c’est à moi de l’écrire ?
  • Ben oui. Bien sûr.
  • C’est ce que je craignais…

Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 100, que nous avons souhaité en version augmentée, 60 pages, encore un peu plus qualitatif et qui a demandé bien évidemment, encore un peu plus de travail… Mais quel beau résultat ! Avec en cadeau, la dernière BD de Thierry Guérin et Élise Chamarre. 100, un chiffre mythique ? Je ne sais pas pourquoi, mais dans de nombreux domaines ce chiffre fait passer le sujet d’un simple fait à quelque chose de remarquable et marquant. Un arbre de 90 mètres a-t-il moins de valeur que son voisin de 100 mètres ? Pourtant, c’est ce dernier qui marquera nos esprits et je sais de quoi je parle…

Depuis sa création, La Lettre de l’arboriculture a subi de belles transformations et j’avoue avoir une affection particulière pour cette revue. Elle est restée durant cette période compliquée un lien fort entre les uns et les autres. C’est un support d’échanges et de partages de grande qualité, grâce à vos contri- butions, au duo de Yaël et Florence respectivement rédactrice en chef et graphiste, mais aussi grâce au comité de relecture. Merci de votre investissement à toutes et tous !
L’arbre est un pourvoyeur de bonheur et d’histoires, les professionnels de l’arbre ont tellement de choses à raconter qu’il serait dommage de se passer du partage de toutes ces connaissances.
La Lettre de l’arboriculture joue ce rôle depuis tant encore très longtemps et déjà des idées pour l’amé- liorer sont dans les tuyaux, comme proposer chaque année un numéro hors-série sur un sujet choisi : quoi de mieux pour partager encore un peu plus nos expériences ?
Je rêve d’une Lettre encore plus importante qui touche aussi le grand public et finisse par passer du statut de revue « réservée » à magazine pour tous… Pourquoi pas, qui sait ?
N’hésitez pas à contribuer à ce projet avec une photo, un récit, une expérience, le simple fait de partager contribue à faire progresser cette belle revue.
La suite s’écrira autour des arbres et il y a encore tellement de choses à faire et à dire pour que tout le monde prenne conscience de la valeur de nos patri- moines arborés.

Comme toujours l’équilibre est précaire, entre l’accep- tation de devoir intervenir pour des besoins unique- ment humains mais réels et les laisser tranquille selon un viel adage « les arbres n’ont pas besoin de nous ». Aujourd’hui c’est pire qu’hier, c’est un vrai sentiment, mais je crois que nous sommes nombreux à le partager, alors sentiment personnel ou constat évident ?

Quoiqu’il en soit les arbres n’ont pas fini de nous occuper et La Lettre restera un très beau support pour parler d’eux et des métiers qui gravitent autour. Cet édito sera le dernier, certains de mes prédéces- seurs m’avaient prévenu, président de la SFA est un job prenant (président bénévole, que le terme est drôle), il est temps pour moi de passer la main et de continuer mon chemin vers d’autres nombreux projets.
Prenez soin de vous.

Laurent Pierron, président bénévole

Télécharger !

Laisser un commentaire