La Lettre d’Arboriculture 103 – Novembre 2021

La Lettre d’Arboriculture 103 – Novembre 2021

Nous sommes en automne, une période que l’on associe à la reprise de l’activité d’élagage. Malheureusement on assiste parfois à des abattages abusifs, dénués de bon sens, à la demande de clients, qui craignent l’aspect massif et imposant de leurs arbres. Comment leur donner une information juste quant à l’état sanitaire et mécanique de leur arbre, sans oublier l’analyse de la vigueur ? Philippe Trouillet nous propose un article riche de sens à propos de l’examen clinique. Il parle d’observation de symptômes et d’analyse des signes qui suffisent à poser un diagnostic objectif dans la plupart des cas ou qui permettent de compléter la lecture permise par les appareils de mesure. Cette approche par l’observation – et la reconsidération de celle-ci – devrait permettre de s’éloigner d’un schéma interventionniste. La part belle est donnée au diagnostic dans ce numéro de la Lettre, avec un second article de Franck Rinn, traduit par Philippe Trouillet et Benoît de Reviers. Il s’intéresse aux erreurs de calcul dans les mesures des dimensions des arbres. Après avoir observé ces erreurs poten- tielles, des pistes d’amélioration sont proposées. Ce qui rime également avec l’automne, c’est la morosité ambiante qu’apporte parfois la météo et les jours décroissants. Pour apporter un peu de soleil dans notre quotidien automnal, vous pourrez lire l’article de Jean-Jacques Ségalen à propos de l’avocatier. Persea americana y est abordé sous toutes les coutures : histoire, répar-

tition géographique, congénères et utilisations. Pauline Frileux nous propose une plongée dans le plessage, une pratique paysanne ancestrale de façonnage des haies bocagères, oubliée à cause du productivisme agricole et de l’exode rural.

Vous retrouverez également deux articles sur les RRA sud est et sud ouest, qui montrent la joie des habitués de retrouver ces évènements et de “SE” retrouver après la longue attente due à la COVID.

À lire aussi, l’article de James Garnett pour les Arbusticulteurs : des arbustes pour remplacer les arbres ou celui de Didier Rives qui nous parle de l’impossible retraite d’un arboriste… Bonne lecture !

Vincent Jeanne, Président de la SFA

Télécharger !

Laisser un commentaire