La Lettre d’Arboriculture 77 – Ete 2016

La Lettre d’Arboriculture 77 – Ete 2016

18 juillet 2016 La Lettre 0

La SFA va bien !

L’été arrive, les diverses Rencontres sont passées, je me suis rendu à Prague pour rencontrer l’ISA en vue de projets futurs et suivre un championnat européen, expérience que je n’avais pas vécu depuis 2006 à Nantes…

Bref, tout va bien ! Méthode Coué, certainement pas (ou que nenni aurait dit Jean-Baptiste de la Quintinie) ! D’une part, le printemps a été chargé et dynamique au sein de notre association : cinq Rencontres Régionales, une Journée Branchée sur l’Architecture de l’arbre à Tourcoing, les Rencontres Nationales d’Arboriculture de Vichy avec la Journée Scientifique et le Concours National des Arboristes Grimpeurs. Toutes ces manifestations ont permis de nouer le dialogue entre les différents acteurs de la filière. Ces temps d’échanges sont-ils suffisants, certainement pas ! Il faut multiplier ces moments de partage. Il est en effet nécessaire de capitaliser encore les connaissances et de les faire fructifier.

Alors, toujours plus de projets pour notre association ? C’est le crédo ! Mais pas n’importe comment et à n’importe quel prix. Pour cela, il faut jouer collectif et agir de façonraisonnée. Il est un fait indéniable, pas de temps de partage sans SFA et pas de SFA sans bénévoles et partenaires qui s’investissent avec toujours autant d’envie et de passion. Qu’ils soient tous remerciés. Mais aussi pas de SFA sans un conseil d’administration actif, impliqué et dirigeant. Nous avons besoin d’une équipe élargie qui pourrait prendre en charge certains aspects spécifiques de notre association : Journéestechniques, colloque, communication, animation d’un stand SFA, concours, workshop,… que sais-je encore ?

D’autre part, me voici réconcilié avec la compétition ! Le temps passé à l’ETCC de Prague m’a permis de voir un état d’esprit remarquable entre les participants. J’ai vu descompétiteurs, des juges, des organisateurs, des accompagnateurs partager des valeurs telles que la fraternité, le fairplay, l’encouragement mutuel et surtout, une sérénité dans les relations au-delà des enjeux individuels et des groupes de pression. C’est tout simplement bon! La SFA peut à la fois s’engager dans des concours de grimpeurs« professionnalisés » en vue de participer à des compétitionsinternationales et en même temps développer desactivités enrichissantes du point de vue de la connaissance arboricole, des animations ludiques et pédagogiques autour de l’arbre, des ateliers mettant en avant les progrès techniques,etc. Les projets peuvent être multiples et doivent surtout être constructifs. Soyons fiers d’appartenir à une telle association.

Montrons-le,exprimons-le, dites le autour de vous et rencontrons-nous àl’automne pour débattre de l’avenir de notre association lors de l’Assemblée générale. Enfin, je voudrais remercier Didier Rives pour son implicationen tant que coordinateur technique des concours depuis 6ans. Il cède sa place à Damjam Lohinsky qui a accepté deprendre cette lourde charge. Avant de partir, Didier, quis’impliquera toujours au niveau régional, a souhaité donner un élan particulier aux futures Rencontres. En effet, en marge des concours, le Sud-Ouest mettra en avant le thème du handicap avec un accent sur l’Handi-grimpe pour permettre àdes personnes à mobilité réduite entre autre, de découvrir les sensations d’accéder aux frondaisons d’un arbre. Belle initiative qui, je l’espère, trouvera écho dans les autres régions.

Télécharger !

 

Laisser un commentaire