Lettre de l’Arboriculture 65 – Printemps 2013

Lettre de l’Arboriculture 65 – Printemps 2013

9 juin 2013 La Lettre 0

La Société Française d’Arboriculture a 18 années d’existence sous cette appellation ; un Bel Âge a priori et celui de raison a fortiori. Après une enfance pleine de promesses où la croissance a suivi les courbes médicales les plus optimistes, l’adolescence fut une période trouble, pleine de difficultés et de contradictions ; mais aussi, ne l’oublions pas, de moments riches et prometteurs.

La SFA devient adulte avec ses qualités et défauts et… sa propre histoire, comme tout un chacun. Ces propos pour signifier qu’elle continue d’exister et qu’elle… s’organise. Le nombre d’adhérents a chuté mais ceux qui sont restés forment une base solide. Et c’est à partir de ces personnes motivées que les Régions SFA se structurent en groupes locaux actifs et plein d’idées. Le conseil d’administration a souhaité qu’il en soit ainsi afin de recréer l’élan originel et fondateur. Calquons notre structure sur l’un des fondements du développement durable de nos sociétés : une dynamique locale, proche des acteurs de terrain, proche des citoyens et ceci pour un fonctionnement global plus adéquat, enrichi de l’expérience de chacun et profitant à tous.

Les Rencontres Régionales d’Arboriculture sont l’occasion de  en pratique ce concept. Le travail effectué ces derniers  pour structurer les RRA porte ses fruits. Les concours  sont unifiés et proposent ainsi un concours national, permettant à nos « champions » de s’illustrer à l’international.

Les Rencontres Nationales d’Arboriculture sont donc le point d’orgue de notre année associative. Malgré les difficultés financières, elles ont toujours eu lieu grâce au soutien des adhérents, de nos partenaires fournisseurs et des collectivités qui accueillent notre rassemblement. Je tiens aussi à mettre avant le rôle de tous les bénévoles et des membres du conseil d’administration qui ont oeuvré en permanence pour que ces Rencontres aient lieu. Qu’ils en soient ici remerciés.

Malgré la difficulté à trouver une ville d’accueil, les RNA sont désormais bien rodées. Les arboristes-grimpeurs y  leur compte en étant au plus proche des évolutions  qu’elles soient matérielles ou pratiques. C’est un moment convivial où chacun se sent appartenir à une. C’est bien, c’est nécessaire et il faut poursuivre ces rendez-vous.

Mais, ces rencontres étant quasi pérennes et structurées, il faut s’attaquer maintenant à un autre chantier, vaste mais fédérateur : La SFA doit redevenir un lieu d’échange autour de l’arboriculture ornementale car c’est bien pour cela qu’elle a été créée.

J’espère, en cette période propice aux projets ambitieux (!), que la SFA saura rendre à l’arbre d’ornement une place centrale dans ses échanges. Ainsi notre association regroupera de nouveau l’ensemble des acteurs de l’arboriculture.

Des professionnels, des passionnés qui partagent, transmettent et surtout échangent autour de l’arbre pour que chaque échelon de la filière ait accès à la connaissance et agisse en synergie pour ne pas dire en symbiose !

Voeu pieu ou réalité, c’est à chacun de faire grossir notre réseau pour qu’il retrouve ses lettres de noblesse et qu’il soit, et il le mérite, un réseau arboricole reconnu et apprécié de tous. Je vous souhaite un beau printemps et surtout une agréable lecture tout au long des articles que nous vous proposons. J’espère vous voir nombreux lors de nos différentes rencontres pour non pas consommer mais partager.

Enfin, je terminerai ces propos en rendant hommage à Pascal Ernou qui nous a quittés. Je n’ai pas connu intimement Pascal, mais chaque rencontre avec lui a toujours été naturelle. Chacun de ses actes et chacune de ses paroles étaient tout simplement sincères. Personne n’oubliera Pascal. Que chaque rencontre soit à son image : vraie, simple et juste.

Salutations arboricoles à toutes et à tous.

Romain Musialek, président de la SFA

Télécharger ici.

 

Laisser un commentaire